A chacun son voyage
  

A chacun son voyage

Chongqing, Chine le 11/08/2010

 

Apres les tumultes de Shanghai nous voila désormais au repos à Chongqin. Chongqin est une grosse ville industrielle située à l'ouest de la Chine et il faut 43 heures de train pour la rejoindre depuis Shanghai. rien que ça !

Depuis hier donc c'est farniente ! Cela faisait quelques semaines que nous en parlions (sans le faire) et nous nous sommes enfin décidés à nous reposer ! Trois jours dans une guest house à faire les gros touristes et à dormir presque toute la journée. Des vacances quoi !

Alors oui cela peu paraître bizarre de parler de vacances quand on sait que nous voyageons pendant un an, mais pourtant c'est le cas ! Voyager n'est pas être en vacances ! Alors je ne vais pas dire non plus que ce soit la même chose que de travailler dans un bureau en France, mais il ne faut pas croire, ce trip n'est pas non plus de tout repos !

 

breakfast

(Petit déjeuner à la guest house)

 

Ces quelques jours en auberge, où nous vivons une expérience totalement différente de nos habitudes, nous font réfléchir sur les différents types de touristes que nous avons pu croiser lors de nos escapades.

Des profils de « touristes » et de « voyageurs » nous en avons vu pas mal lors de ces derniers mois et je vais essayer ici de vous en dresser quelques portraits...

 

 

     Le couchsurfer

 

Nous avions rencontré à Riga une jeune femme qui faisait son mémoire sur le couchsurfing. Sa conclusion était que les couchsurfers n'avaient pas vraiment les mêmes objectifs que les touristes traditionnels. Le but est ici les rencontres et non les paysages. Un lieu banal peut se transformer en endroit magique s'il y a un bon contact entre les « hôtes » et les « sufeurs ».

Nous avons ainsi des souvenirs mémorables de Bialystok en Pologne, alors qu'il n'y a rien a faire là bas.

Dans le même esprit nous avions une couchsurfeuse incroyable à Shanghai, Jess. Cette « hippie américaine » nous apportait une bouffée d'air dans cette capitale économique ou tout est démesuré.

Je vais en profiter pour donner nos quelques impressions de Shanghai (enfin je parle des miennes mais je pense que Marie me rejoindra la dessus)...

Il n'existe en effet pas une seule, mais une multitude de Chine(s). Si Shanghai devait en représenter une, ce serait la Chine « bling bling ». Notre président serait aux anges ici, comme un petit poisson dans l'eau. Buildings immenses avec publicités gigantesques et produits de luxe a tous les coins de rues. Presque traumatisant lorsque l'on revient des petites villes et villages chinois. C'est le plus gros chantier du monde, et l'équivalent de 7 quartiers de la Défense ont été construit en quelques années...

 

luxe

(Une boutique de luxe parmis tant d'autres à Shanghai)

 

Bref Shanghai, cette ville européenne au cœur de l'Asie, n'est généralement pas la destination favorite des backpackers. Ce qui me permet de faire le lien avec le prochain profil de voyageur...

 

Le backpacker

 

Le backpacker peut être considéré comme le « vrai voyageur ». Partant généralement pour plusieurs semaines ou plusieurs mois, il incarne en quelque sorte les explorateurs modernes. Bien souvent les backpackers sont couchsurfers, et lorsqu'ils ne le sont pas c'est qu'ils ne connaissent pas encore la communauté CS.

Nous avons bien évidemment croise un bon nombre de backpackers sur notre route, et nous avons lies de fort liens d'amitiés avec certains d'entre eux (heu.. Pierre et Christelle on ne parle pas du tout de vous, donc ne vous reconnaissez pas là dedans, de toute façon vous n'êtes pas nos coupains. On parle de vrais potes que l'on a envi de revoir pas de deux gros relou qui nous suivent en faisant style qu'on se rencontre par hasard... ;) )..

 

Marie Sylwia et Christelle

(le clan des filles : Marie, Sylwia et Christelle)

 

Le backpacker prend les transports locaux et se retrouve bien souvent perdu, seul étranger au milieu de la foule. Cela nous est arrivé quelques fois et on s'y fait assez rapidement, même si on reste les bêtes curieuses du coin. Généralement dans les trains ou les bus, ce sont les enfants ou les ados qui nouent le contact avec tous les parents qui viennent timidement ensuite. On a eu ainsi de très belles rencontres dans un train en « hard seat » entre Xi'an et Luoyang. Le mot « hard seat » traduit très bien la situation : Vous êtes assis sur des sièges a 90 degrés, sans aucun confort, pendant 12 heures. De quoi faire relativiser les trajets avec la SNCF ! (Et encore je ne vous parlerais pas des « standing » où l'on reste debout comme dans les trains en France la veille de Noël.... !)

 

 

Le touriste

 

Ahhh, le touriste ! Généralement pour le touriste c'est également toute une aventure ! Même s'il s'éloignera un peu moins des sentiers battus, le touriste se risquera à la nourriture locale ou encore au petit bus du coin ce qui lui laissera de quoi raconter de belles histoires a son retour en France.

Bon je peux paraître un peu sarcastique mais il n'y a la aucune méchanceté ! J'ai moi-même été un touriste à plusieurs reprises donc je ne vais pas me mettre à les critiquer ! Et c'est aussi le fait d'avoir été un touriste qui améne à devenir un backpacker.

Le touriste donc, part plus pour découvrir les paysages, attractions et musées. De nombreux touristes cependant cherchent également à éviter « la masse touristique » et trouvent des moyens de se retrouver seuls, au milieu de nulle part. On notera quand même que le « touriste » part généralement pour des durées plus courtes (une semaine ou deux) et fera plus un trajet « d'hôtels en hôtels »..

On est plus dans une logique de « vacances » plutôt que de « voyage ». On prend des vacances loin, en cherchant a se détendre. Parce que oui nous sommes bien conscient que la plupart des touristes n'ont que 5 semaines de vacances.

Des touristes on en croise plein sur notre route sans jamais vraiment les rencontrer. Le pire étant quand on se trimballe avec nos gros sacs a dos de 20kg pendant une heure et qu'on voit les gros gros touristes sortir de leur hôtel 3 étoiles avec leur valise pour rentrer dans leur mini van climatisé. Mais la, on tombe déjà dans la dernière catégorie « les touristes en voyages organisés »

 

 

Le touriste en voyage organisé

 

Bon là je vais peut être un peu critiquer. Cela va peut être me brouiller avec certains de nos lecteurs mais, il n'y a pas a dire : J'ai beaucoup de mal avec ce type de tourisme !

Le voyage organisé à cet aspect particulier de permettre de voyager dans un pays sans jamais se mêler aux traditions, cultures ou même a la population locale.

On arrive dans un type de tourisme aseptisé ou l'objectif devient plus de montrer « j'y étais ».

Les chinois sont les experts pour ce genre de tourisme. Ils adorent ça ! On retrouve donc régulièrement des troupeaux (désolé je ne vois pas d'autres mots) de touristes, portant tous autour du cou leur badge permettant de les identifier, avançant de manière compact et désordonnée.

Nous avons eu malgré nous cette expérience lors de notre visite aux temples Shaolin. Quelle déception ! Nous nous attendions à voir des temples perdus dans la montagne avec des moines Shaolin peu visibles mais intègres.

Nous nous sommes retrouvés au milieu de foules chinoises, à suivre le même chemin tracé pour nous (comme dans un Disneyland /Shaolin), allant d'une attraction a une autre.

Les moines Shaolin faisaient des show (un toutes les demi-heures, rendez vous compte !), où ils montraient leur aptitudes aux galipettes et au maniement du bâton. J'espérais en secret voir un vieux maître de Kunfu (un peu comme le vieux dans Kill Bill) arriver et crier au scandale. Je l'imaginais ensuite mettre une raclée à toutes ces caricatures de Shaolin. Mais forcement cela n'arriva pas et le spectacle continua.

 

shaolin

(les moines Shaolin pendant leur show)

 

 

Le pire étant les touristes en all inclusive qui, une fois rentrés en France, vous diront « Qu'est ce que j'ai adoré ce pays ! ». Je suis d'accord que l'on parte se reposer dans un pays au bout du monde, mais il faut au moins avoir l'honnête d'admettre qu'on ne connaît rien du pays en question. (Car l'objectif était la détente et non la découverte)

 

Enfin voila, comme vous pouvez le voir on peut partir vers une même destination sans vraiment finir dans le même pays. Ou en tout cas en vivant des expériences opposées.

 

A chacun son voyage, et à bientôt sur les routes les amis !

 

(Et comme d'habitude, vous pouvez nous retrouver sur Facebook )

 

Commentaires

 J'en ai marre de me cacher pour manger !
Ahaha ! Fallait que ca sorte ca hein ! Une bonne reflexion sur les casses couilles qui suivent la meuf avec l'ombrelle orange ! Deja que c'est dur a supporter quand on fait des voyages une fois de temps en temps, j'imagine que pour vous c'est devenu l'horreur!!! Bon le repas est pret faut qu j'y aille tant que je suis dans l'appart ! Bisous les loulous !
 Julien
Alors moi, j'ajoute une variante à tout ça : le "tourisme chinois traditionnel". Faut préciser qu'une des activités favorites des chinois, c'est dormir. Ca peut prendre des formes assez variées : la tête en avant, en arrière, une jambe au dessus d'une épaule, un pied en l'air... En soi, ça mérite un article. Et pas mal de monde en Chine est prêt à faire 2000 km juste pour venir dormir trois jours à Chongqing. Pas plus tard que cette semaine, dans une de ces fameuses guest house qui me fait rentrer dans la catégorie "touriste", j'ai rencontré un charmant couple qui venaient de se taper 40 heures de train depuis Shanghai juste pour ça ! Haaaaaaaaa, qu'ils diront au foyer ! Chongqing........ Un peu chaud, mais qu'est ce qu'on dort bien ! Bon, mais, entre deux siestes, ils ont su socialiser comme il faut. Des belles personnes ! De belles siestes dans toute l'Asie à vous ! A une prochaine !
 Romain
@Alexia : Je suis d'accord avec toi... mais je ne les appel pas "backpacker"! :)
Si ils ont des valises a roulettes, c'est des touristes!!
biz
 Olivier
lu dans la presse locale unanime ce matin :"face à marie et romain , pékin express , peuvent aller se rhabiller !!"
 Alexia
ah, ces différents types de touristes on en a aussi vue des pelletées en Amérique du Sud ! mais contrairement à vous, ceux qui nous on le plus exaspéré étaient les backpackers (ceux rencontrés dans les auberges de jeunesse) : généralement des américains ou des anglais ne parlant que leur langue et ne faisant aucun effort pour discuter dans la langue locale, tous avec des valises à roulettes (trop drôle !), leur ordi portable (Mac généralement), IPod sur les oreilles, toute la journée à traîner dans l'auberge de jeunesse, mais les 1er à sortir dans des bars et des boîtes pourris en profiter pour se mettre une mine car l'alcool est pas cher... ce type d'auberge est vite devenu pour nous l'endroit à éviter !
bon repos les amis ! (le repos du guerrier ?)
 Claire
Le touriste en voyage organisé, c'est celui qui dit : "j'ai fait la Chine", "on a fait la Thaïlande", la phrase qui m'énerve!! et qui va souvent avec un air blasé genre je t'apprends la vie, non on a jamais "fait" un pays, on y est allé, on en a visité un morceau mais certainement pas tout ! non mais! Sinon un peu de pitié pour les touristes, oui le touriste est rigolo, mais il a que 5 semaines de vacances à concilier avec de vraies envies de découverte alors certes il voyage moins aventureux mais ne le regardez pas de haut promis ? (une touriste de septembre) bisous à tous les 2!!! (vous me manquez)



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chine