Rencontres du bout du monde
  

Rencontres du bout du monde

Xi'an, Chine le 13/07/2010

 
Bonjour à tous!

 

Après le récit de Marie sur Pékin, je vais aborder la suite de nos aventures en Chine sous un angle un peu particulier.
Aujourd’hui je vais vous raconter nos histoires à travers les différentes rencontres que nous avons faites pendant notre parcours...
Habitués du couchsurfing, nous faisons désormais connaissance avec des locaux également au coin d’une rue ou encore perdu dans les montagnes. Même Antoine de Maximi n’aurait pas fait mieux !
 
Voici donc, pour vous, nos différentes « Rencontres du bout du Monde »
 
La rencontre journalistique

Nous sommes un vendredi soir dans le quartier de Sani Tun à Pékin. Ce quartier très moderne et assez luxueux est composé d’immenses immeubles et centre commerciaux. C'est aussi le quartier des « expats » et notre point de repère car c’est la que Lili (notre couchsurfeuse) nous hébergeait.

Pekin et ses habitants

(La foule devant la gare à Pékin)

 

Ce vendredi soir donc, nous sortions d’un petit restaurant japonais (attention ce n’est pas parce que nous étions dans un quartier riche et que nous sommes allé dans un japonais que nous nous embourgeoisons ! Pas de mauvaises idées, nous continuons de voyager avec notre budget très serré !) en compagnie de Christelle, une autre voyageuse que nous avions rencontré à Ulaan Baator en Mongolie.
Après une petite ballade dans les rues nous nous rendons compte que c’est « soir de match » car expatriés et chinois se concentrent devant des écrans géants installés pour l’occasion. Une fois n’est pas coutume nous décidons de nous poser avec eux, l’ambiance générale étant vraiment agréable.
 
Comme on débarque un peu et qu’on ne sait pas qui joue, Marie demande à un écossais a côté de nous « heu... mais c’est qui contre qui la ?? ». Il nous répond gentiment (j’ai déjà oublié qui jouait... ça devait être « hollande – brésil » ou quelque chose comme ça) et ainsi commence une conversation. Lorsqu’il apprend que nous sommes français il nous présente Lei, une chinoise ayant habité 7 ans en France ! Marie, Christelle et Lei se sont donc retrouvées à parler de Paris et de ses métros au milieu de Pékin... On ne peut plus normal ! On parle, on parle, on parle, puis elle appel un ami à elle qui « est journaliste pour La Vie, Marianne et Mediapart » pour lui dire de venir nous rejoindre.
Là ça fait comme une petite décharge électrique. L’insouciante ne se rendait pas compte qu’elle avait parlé de quelqu’un en employant trois mots magiques « Journaliste / Marianne / Mediapart » !
 
C’est ainsi que nous avons rencontré Jordan, en effet journaliste pour ces trois journaux (notamment) et tout comme Lei, il était super sympa ! On passe la soirée à parler, de journalisme, d’impact de l’économie sur l’environnement, des conditions de travail en chine, bref un régal ! Je pourrais vous raconter les « trucs de ouf » qu’il m’a appris mais il me faudrait un récit rien que pour cela. Je vous invite donc plutôt à aller voir son site ou son blog.
 
 
 
 
La guide improvisée
 
Nous devons changer de couchsurfer sur Pékin (car même si Lili était adorable elle ne pouvait pas nous héberger indéfiniment). Il est dimanche après midi et nous cherchons donc l’adresse de notre nouvel hôte chez qui nous allons passer la nuit.
Le souci c’est que nous n’avons pas son portable et que nous n’arrivons pas à trouver son immeuble, même si nous étions dans le bon quartier. On demande à droite, à gauche, avec l’adresse marquée sur un petit bout de papier. Le problème c’est que ce n’était pas écrit en caractère chinois (donc personne ne comprenait) et notre prononciation en mandarin et encore très relative.
Là dessus une dame chinoise nous demande gentiment en anglais « May I help you ? » YES ! Quelqu’un qui parle anglais ! On lui explique donc la situation et elle se donne pour mission de nous aider. On repart donc à la recherche de l’immeuble perdu avec notre nouvelle alliée.
Après quelques détours on fini par trouver l’immeuble mais on ne sait pas à quel étage habite notre couchsurfer ! Nous nous mettons donc à sonner aux portes, une par une pour demander si « Lei n’est pas dans le coin ». Forcément... il était au dernier étage, et à la dernière porte !
 
Lei

(Lei notre dernier couchsurfer à Pékin. Pour voir l'ensemble de nos hôtes rendez vous sur cette page)

 
 
 
 
L’homme qui nous suit
 
Nous avons quitté les tumultes de Pékin et nous sommes à Pingyao, petite ville à 600km de la capitale (oui les distances sont folles, on est en Chine !). Nous nous baladons dans les rues avec Nairuo, une jeune chinoise que nous avons rencontré via couchsurfing. Et là, au coin de deux ruelles nous tombons sur Pierre ! Vous étés normalement tous en train de vous poser cette question (très justifiée) « heu... mais c’est qui Pierre ? »

Marie et Nairuo

(Marie et Nairuo dans les rues de Pingyao)

Pierre est un voyageur que nous avions déjà croisé deux fois... dans deux autres pays ! La première était en Russie, sur l’île d’Olkhon sur le lac Baikal. Et la deuxième était à Tsetserleg au fin fond de la Mongolie ! Alors bon quand on le retrouve au beau milieu de la Chine on se dit qu’il y a un truc ! On a pense à lui sauter à la gorge et à lui demander « Qui t’envoi ? Pourquoi tu nous suis comme ça ? » mais bon comme on est sympa en fait on lui a fait un gros « salut ! » et on lui a proposé de venir marcher avec nous...
On avait pas eu le temps de trop se connaitre les fois précédentes mais en fait il s’est avéré super sympa ! Et comme personne ne l ‘avait envoyé pour nous tuer ou nous espionner on décide de faire un petit bout de chemin avec lui !

Donc on loue des vélos, on va se balader dans les rues, on va explorer des temples, etc etc

temple

(Haut les mains! Statues dans un temple près de Pingyao)

Et là (comme apparemment il semblait nous apprécier aussi) il nous propose un plan un peu bizarre à priori « Ca vous dit d’aller dormir dans des grottes dans un village perdu dans la montagne ». Vous l’aurez bien compris, ce garçon était très étrange... Mais cela nous a permis de faire une nouvelle rencontre encore plus folle ! (parce que oui, on l’a suivit pour aller « dans les grottes dans le village dans la montagne »....
 
 
La famille troglodyte
 
Nous voila donc repartis (à trois cette fois) pour de nouvelles aventures! On prend un premier bus pour arriver à Lichié (je ne sais pas exactement comment ça s’écrit), une petite ville perdue où personne n’a jamais vu de touriste (ou presque) ! On enchaîne avec un autre bus direction Chico (je sais encore moins comment cela s’écrit), petit village perdu près de la ville perdue. Mais comme on est des guerriers on veut aller se perdre encore plus ! On se met donc en marche, sacs sur le dos, direction le village troglodyte !
Bon, à force d’aller de villes perdues en villages encore plus perdus, et bien… on a fini par se perdre (logique) ! On se retrouve donc dans la montagne, trempés de sueur (parce que oui ça grimpe, et je rappel que nous avions nos sacs de 20kg sur le dos).

Là un chien se met à aboyer car nous nous trouvions a proximité d’une maison troglodyte. Une jeune fille sort, s’étonne un peu de voir trois « faguo » devant chez elle, puis nous invite à boire du thé.

sur la terrasse
(Au petit matin dans notre maison troglodyte)
 
 
On rencontre sa maman, qui nous regarde arriver avec un air dégoûté… Je crois que celui qui la repoussait le plus c’était moi ! Elle me regardait et montrait du doigt mon tshirt trempé de sueur avec un air de dire « Ah mais regarde moi celui là comme il est dégelasse, c’est pas croyable ! ».

Du coup, après avoir insisté pour que l’on se lave les mains et la tête, on commence à se poser avec eux et à communiquer (car parler aurait été un bien grand mot). Au final, ils nous ont reçu comme des rois et nous ont proposé de dormir chez eux… génial ! C’est juste ce dont on rêvait !

lit king size
(Un vrai "lit de princesse")
 
On a pu ainsi partager une journée avec cette famille, qui nous a accueilli comme des princes, fait à manger comme des rois, et préparé un lit de seigneur ! Ils nous ont également amené à ce fameux village troglodyte tellement perdu que nous ne l’aurions jamais trouvé par nous même !
Le tout était incroyable, fabuleux, spontané, bref magique !
 

village

(Le village dans la montagne)

 

 

fume

(Le grand père fume sa pipe)

Le petit nouveau du couchsurfing
 
Après cette formidable aventure dans la montagne nous repartons ensemble pour Xi’an. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, nous avons finalement quitté Pierre qui continuait son chemin vers l’ouest dans les montagnes chinoises, près du Tibet (Ce garçon aime beaucoup les montagnes il faut croire)

De notre côté on trouve un nouveau couchsurfer, et comme il travail pendant la journée on se ballade en solo dans les rues de Xi’an.

Là ; au détour d’une ruelle, on croise « Justin », un canadien rencontré à Ulaan Baator.
C’est assez rigolo car lors de notre rencontre à UB nous étions les premiers couchsurfer qu’il rencontrait et il venait juste de commencer son voyage. Il y a quelques jours, lorsque nous le retrouvons il s’apprêtait a terminer son voyage (il repartait le lendemain). Bref la boucle était bouclée. Et il y avait un côté assez magique de retrouver notre cher canadien au milieu de cette ville de 4 millions d'habitants!
 

Marie et Justin 

(Marie Justin et ses amis autour d'une bonne Tsingtao)

Enfin voila, un récit au final un peu long (je l’admet) mais peut être nécessaire pour vous décrire un peu ces rencontres spontanées auxquelles nous avons droit !
Et si vous êtes sympa je vous raconterais comment on a rencontré la directrice adjointe du cabinet de Valérie Pécresse (qui en plus était sympa.. si si c’est possible !)
 

----------------------------------

C’est terminé pour aujourd’hui mais n’hésitez pas (si ce n’est pas déjà fait) de vous inscrire à la newsletter, ou encore de rejoindre notre groupe Facebook !

 Et si vous etes sympa vous pouvez meme nous faire un peu de pub en partageant notre blog sur votre page Facebook en cliquant ici !

Et en bonus : "Mais ou est Charlie?" (A l'armée de terre de Xi'an)

 
 
 
 
 

Commentaires

 Nathalie Sautier
Eh ben que d'aventures!!!!
Bon comme je viens d'arriver y'a pas longtemps sur le site, je découvre petit à petit, mais c'est incroyable vos rencontres. Et en plus vous retombez tjs sur vos pattes!!!! Oh mais ça c'est parce que Marie tu as du sang de ta mère Anne l'aventurière, qui coule dans tes veines!!!!!!

Gros bisous
 Alexia
Bein moi je dis que Trini il a encore un peu de sport à faire avant d'avoir le même gabarit que les statues de soldats !! Désolée mais sur ce coup-là on te repère facilement... ; )
 J-Marc Giovannelli
Nous suivons vos récits de voyage avec beaucoup d'intérêt. Vos aventures sont passionnantes et nous sommes contents que tout se passe bien pour vous deux. Rencontrer la même personne en Russie, en Mongolie, et au coin d'une rue en Chine, c'est fou! Et la rencontre avec Jordan le journaliste fut très intéressante, à ce que j'ai compris. Nous vous souhaitons de continuer comme ça, et à bientôt.
Est-ce que Vincent communique avec vous, sinon!!!
Bernadette et J-Marc.
 Micheline Catherine
Quel incroyable parcours
c'est génial bisous à vous Deux
 Anne et didier
trop bien encore encore encore nous ne nous en lassons pas que de belles rencontres !
 Marlène
C'est pas génial le hasard des rencontres... croiser des gens en se disant que c'est fou, qu'on a passé un bon moment mais que l'on ne les reverra jamais... et les retrouver dans une coïncidence encore plus folle à l'autre bout de la planète. J'adore et ca ne fait rêver!
 Emilie
Merci de nous faire voyager !!!!!! ça donne vraiment envie !! portez vous bien !!
 David
Comme d'habitude ça fait toujours autant rêver. Allez hop qq euros et je vous rejoint....



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chine